BIOECO, spécialiste des installations de petite méthanisation

Le biogaz: ce que vous avez toujours voulu savoir...

 

Qu'est ce que le biogaz ? Le biogaz est un gaz composé à 50% de méthane (CH4 équivalent du « gaz de ville ») et 50% de CO2 (et quelques éléments traces). Il est obtenu par décomposition anaérobique (sans oxygène) des matières organiques contenues dans le fumier/lisier et les déchets végétaux...
 bilan de la décomposition de 5 tonnes de déchets organiques :
EPANDAGE : 1 tonne d'humus + 4 tonne de CO2
COMPOSTAGE : 1onne d'humus + 1 tonne de CO2 + 3 tonnes de biogaz perdu dans l'atmosphère
BIOGAZ 1 tonne d'humus + 1 tonne de CO2 + 3 tonnes de biogaz valorisé en énergie

 Comment produire du biogaz ? Le principe de production de biogaz est très simple. Il consiste à placer dans une cuve hermétiquement fermée (le digesteur), du lisier, du fumier ou toute autre matière fermentescible végétale ou animale et à attendre...

Pourquoi produire du biogaz ? Le biogaz est la seule énergie renouvelable capable de fournir l'ensemble des services énergétiques : chaleur, chauffage eau, électricité, carburant.
Le biogaz est utilisé pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire à l'aide d'une chaudière gaz, pour la cuisson, pour la production d'électricité dans un groupe électrogène, pour le séchage de foin...


Tout_sur_le_biogaz01
Quelle est la quantité d'énergie produite ? 1 m3 de biogaz = 6 kWh d'énergie = 0,6 l de fuel
Quelle température ? Il y a 3 plages de température :
15°C + ou - 2 °C (bactéries psychrophiles)
35°C + ou - 2°C (bactéries mésophiles)
55°C + ou - 2°C (bactéries thermophiles)
 
Plus la température est élevée, plus la réaction est rapide et la production importante.

Le processus à 15°C présente l'avantage de consommer moins d'énergie – le temps de séjour du lisier est de 40 jours et de 90 jours pour le fumier .
A 35°C, le temps de séjour est de 10 à 20 jours pour le lisier et 45 jours pour le fumier. BIOECO propose des solutions avec un temps de séjour de 3 à 5 jours... à découvrir !
A 55°C la réaction est plus difficile et sensible, elle n'est donc pas recommandée.

Le choix de la température va donc dépendre de l'objectif. Pour une installation visant le traitement des lisiers et la production d'énergie pour un usage au niveau de la ferme le processus à 15°C peut convenir. Pour une installation visant une rentabilité optimale, la solution à 35°C est recommandée.

Quelle taille pour le digesteur ? Cela va dépendre du temps de séjour du produit dans la cuve. Plus le produit est riche en matière sèche ou plus la température est basse, plus le temps de séjour est long. BIOECO s'est appuyé sur des recherches scientifiques et a mis au point des solutions économiques qui permettent de réduire la taille du digesteur en incorporant dans le digesteur
         - un support permettant aux bactéries de se fixer et de se multiplier
                   - un activateur biologique 100% naturel pour les fumiers. 

Où est stocké le gaz ? Le gaz est stocké dans des gazomètres. Le procédé breveté BIOECO assure un stockage du gaz sous pression ce qui permet de le transporter sur plusieurs centaines de mètres. 

Que faire de l'énergie produite en été ? C'est une vraie question pour les exploitations produisant du lisier car l'énergie est produite toute l'année. Le séchage du foin peut être une piste de valorisation de l'énergie en période estivale. Le fumier solide peut également être stocké durant l'été.

Qui peut installer une unité de production de Biogaz ?Tout exploitant agricole, quelle que soit la taille de son exploitation, peut installer une unité de production de Biogaz BIOECO. En effet BIOECO propose des solutions à partir de 10 m3 de capacité pour un investissement de quelques milliers d'euros. Que vous projetiez de traiter des lisiers, de produire de l'énergie renouvelable pour la maison ou l'exploitation, ou de vendre de l'énergie... BIOECO peut vous apporter une réponse.

Le biogaz est-il rentable ? Oui... grâce au procédé BIOECO obtenez un rendement de plus de 15% ! Une unité de 20 m3 traitant 1500 m3 de lisier/an (investissement de 40 à 60 000 €) permet de produire 200 000 kWh d'énergie, soit environ 20 000 € par an !

Pourquoi l'énergie biogaz n'est-elle pas plus utilisée ? Le coût des procédés actuellement proposés auquel s'ajoute celui des études rendent les installations non rentables sans subventions. Les solutions actuelles sont adaptées pour des installations de grande dimension nécessitant des investissements de plus de 250 000 €. L'objectif de BIOECO est d'encourager la valorisation du biogaz en proposant des solutions simples et rentables pour une exploitation quelle que soit sa taille.

Toutes les matières fermentescibles produisent elles la même quantité de biogaz ? Non. (voir tableau ci-dessous)

Tout_sur_le_biogaz02

Production de biogaz selon le type de substrat